4 astuces pour chasser les pensées négatives.

Vous les connaissez surement, ces pensées envahissantes et pas du tout constructives que vous ressassez. Elles vous empêchent de dormir, de vous concentrer voire même de profiter des bons moments du quotidien.

Aujourd’hui, je vous propose 4 astuces qui peuvent vous aider à les chasser pour arrêter de les ruminer !

1. Se concentrer sur la respiration.

La respiration pour apaiser les pensées négatives.

La première astuce est de se concentrer sur votre respiration pour détourner votre concentration et la ramener à quelque chose de plus présent et de plus concret. Pour cela, vous pouvez utiliser un exercice dont j’ai déjà parlé dans mon article sur le sommeil mais qui reste tout aussi efficace dans ce contexte : le chauffage corporel.

Les consignes du Chauffage Corporel.

Pour cet exercice, il suffit de vous placer debout, les pieds écartés de la largeur du bassin, les genoux déverrouillés, le dos bien droit. Venez placer une main sur votre ventre et l’autre main dans le bas de votre dos, sur vos lombaires. Faites attentions à bien relâcher les épaules et gardez la tête droite. Puis fermez les yeux.

Une fois dans votre position, inspirez profondément par le nez en gonflant votre ventre et soufflez doucement par la bouche en essayant de le dégonfler comme un ballon. Puis reprenez une respiration normale et prenez quelques instants pour accueillir vos ressentis. Faites cet exercice 3 fois puis refaites le 3 fois en penchant légèrement la tête en arrière et 3 fois en penchant légèrement la tête en avant.

La posture du chauffage corporel

L’apaisement grâce à la répétition.

Comme toujours en sophrologie, je vous invite à faire cet exercice souvent, tous les jours, même plusieurs fois par jour si vous en ressentez le besoin !

Plus vous allez le répéter et plus les effets se feront sentir.

Je vous avais également parler du Soufflet Thoracique dans mon article sur les exercices à faire avec son enfant, vous pouvez aussi pratiquer celui-ci si vous préférez !

2. Jeter les pensées négatives.

Les envoyer le plus loin possible.

Ma seconde astuce sera de faire un exercice qui permet de se visualiser en train d’attraper les pensées négatives et de les envoyer très loin.  Associé à la respiration, cet exercice permettra de sentir plus de légèreté…

Cet exercice s’appelle les moulinets parce qu’il est question de faire des moulinets avec ses bras.

Les consignes des moulinets.

Assurez-vous d’être dans un endroit calme où vous ne risquez pas d’être dérangé.e, vérifiez que rien ne vous empêche de faire des mouvements librement et prenez garde à avoir de la place autour de vous pour faire les mouvements de rotation avec les bras sans vous cogner.

Cet exercice se pratique debout, les pieds écartés de la largeur du bassin, les genoux déverrouillés, le dos bien droit, les bras le long du corps, les épaules relâchées et la tête droite. Fermez les yeux.

Inspirez profondément par le nez puis bloquez votre respiration. Puis effectuez des rotations du bras droit vers l’avant et relâchez le bras le long du corps en soufflant par la bouche.
Prenez quelques instants pour accueillir vos ressentis.

Refaites cet enchaînement en effectuant des rotations avec votre bras droit vers l’arrière.
De nouveau, prenez quelques secondes pour accueillir ce qui se présente.

Enfin refaites-le une troisième fois en choisissant le sens de rotation qui vous convient le mieux.
Accueillez le ressenti après ces trois enchaînements.

Et enfin, effectuez des rotations dans le sens que vous souhaitez avec vos deux bras. Faites-le une seule fois.

Effectuez des rotations.

Visualiser ce que l’on jette.

Pendant tout cet exercice, je vous invite à prendre le temps d’imaginer que vous avez vos pensées négatives dans votre main ou dans votre bras et qu’à chaque rotation vous les expédiez encore plus loin !

Vous pouvez imaginer prendre de l’élan pour lancer vos pensées le plus loin possible. Vous pouvez même imaginer lancer un objet qui symbolise vos pensées !

3. Se concentrer sur les pensées positives.

Faire émerger le positif

La troisième astuce convient très bien après avoir pratiqué l’exercice précédent.
En effet, maintenant que l’on a évacué les pensées négatives, il est temps de se concentrer sur les pensées positives pour se sentir mieux.

Pour cela, un exercice appelé le tra-tac va vous aider à fixer plus facilement votre attention sur les pensées positives.

Les consignes du Tra-Tac.

Pour cet exercice, comme pour les autres, assurez-vous d’être au calme et de ne pas être interrompu.e.
Placez vous debout, les pieds écartés de la largeur du bassin, les genoux déverrouillés, le dos bien droit, les bras le long du corps, les épaules relâchées et la tête droite. Gardez vos yeux ouverts.

Commencez par inspirer profondément par le nez en levant votre bras (peu importe lequel) devant vous, il faut que vous ayez le pouce vers le haut.
Fixez votre regard sur votre pouce en bloquant vos respiration.
Puis ramenez doucement votre pouce vers votre visage et lorsque votre vue se brouille, fermez vos yeux.
Continuez de ramener votre pouce vers vous et venez toucher le point entre vos deux sourcils.
Enfin relâchez votre bras le long du corps en soufflant par la bouche.
Gardez les yeux fermés et, comme d’habitude, prenez quelques secondes pour accueillir vos ressentis.

Refaites cet exercice une deuxième fois.
Puis une troisième fois, mais cette fois-ci gardez les yeux fermés pendant tout l’enchaînement.

Inspirez en levant le bras à l’horizontale
Venez toucher le point entre vos deux sourcils.

Un interrupteur à pensées positives.

Pendant tout cet exercice, imaginez qu’il y a un interrupteur entre vos deux sourcils, un interrupteur qui déclenche des pensées positives !
Visualisez que votre pouce vient enclencher cet interrupteur et vous permet donc de vous concentrer sur des pensées positives.

N’hésitez pas à faire cet exercice juste après le précédent car les deux fonctionnent très bien ensemble et cela optimise leur efficacité.

4. Faire des activités qui vous procure du bien-être.

Trouver ce qui vous plait

Cette dernière astuce semble évidente mais elle est loin d’être la plus simple ! Cela dit, les exercices que je vous ai proposés juste avant rendent cette solution plus accessible.

Commencez par trouver une ou plusieurs activités qui vous procurent du plaisir, sur lesquelles il vous ait possible de vous concentrer et qui vous apportent des pensées positives. Vous pouvez même les lister pour venir piocher dans cette liste quand vous êtes à court d’idées.

Ne pas se laisser submerger.

Une fois que vous avez identifié ce qui est plaisant pour vous et vous permet d’avoir des pensées positives, faites ces activités autant que possible !

Dès que vous vous sentez submergé.e par des pensées négatives, venez tout de suite trouver votre liste et faites quelque chose qui vous procure des sensations positives capables de contrer les pensées négatives. Concentrez vous sur les pensées positives et laissez-les prendre toute la place dans votre tête.

Les bienfaits de l’entraînement.

Je le répète toujours pour les exercices de sophrologie : la répétition est la clé de l’efficacité. Pour cette dernière astuce, c’est la même chose !
Plus vous allez prendre l’habitude de vous concentrer consciemment sur les pensées positives et plus elles viendront facilement et naturellement à vous dans les moments où vous en avez besoin.

Et voilà ! Ces quelques astuces pour vous aider à chasser les pensées négatives sont faciles à mettre en place et accessibles à tous afin que vous puissiez vous libérer de ces pensées et que vous puissiez à nouveau profiter des moments agréables.
N’hésitez pas à les pratiquer dés que vous avez l’occasion !

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le sauvegarder en l’épinglant sur Pinterest !